Mon cerveau est déjà à béclère…

Et je rame à m’autoriser à espérer… c’est d’autant plus troublant que si ça marchait je revivrais à quelques jours près une grossesse à la même période de l’année que celle d’Elyah, du coup j’ai des repères pour me dire « tel moment je le sentirais déjà » ‘tel autre je serais déjà bien lourde » etc etc, de fait c’est en même temps tellement concret et tellement incertain et lointain que ça en devient troublant.

Je viens à peine de terminer de me remettre de l’échec précédent : je ne suis pas une fontaine, ma peine ne se voit pas… autant je suis hypersensible aux sentiments des autres, pleure facilement pour les autres, les films etc autant j’ai tendance à renfermer les miens… alors il n’y a pas eu une larme au verdict en décembre, pas de profonde déprime… mais quelque chose s’est brisé en moi… alors que j’étais tellement confiante avec mes 4 magnifiques blastos suite au RV avec gygy PMA, autant cet échec et surtout la perte d’un embryon a la décongélation a été une grosse claque. Il m’a fallu digérer (et j’ai encore du mal à le faire) qu’il y avait quand même de fortes chances que nous n’ayons jamais de 3ème enfant.

J’y suis à peu près parvenue, j’a réussi à y trouver des avantages et termes de facilités économiques, de gestion du quotidien etc etc… j’en suis même arrivée à me dire qu’on devrait laisser tomber, être heureux de la famille qu’on a construit et avancer ainsi…

Du coup mon cerveau et mon coeur  sont dans une position intenable en ce moment : comment rêver au succès de nos TEC, espérer cet enfant que j’aime déjà tout en gardant la tête froide et en imaginant un avenir heureux à 4…

Du coup c’est tout le bazar à l’intérieur, je ne sais plus quoi faire… je vais me poser un peu, et puis je vais suivre le conseil que je donne aux autres : y croire, coûte que coûte, de toutes façons les chute est toujours douloureuse, et rien n’a jamais pour ma part été résolu en m’exténuant à ne pas y croire…

Alors je respire un coup, je me laisse un peu de temps et on se relance dans la course !

à un rien près c’était parfait !

Et oui, il aurait suffi que je sois enceinte et ce cycle était parfait !

J1 aujourd’hui, pile poil deux semaines après mon ovu, pas de syndrôme prémenstruel avec symptômes chelous, je n’ai quasi aucune douleurs, pas de moral dans les chaussettes. Le pied quoi  !

Dans une semaine on sera sur la route pour le RV pré-TEC à béclère, je commence mon dernier cycle avant transfert, on croise tout, c’est maintenant ou jamais le miracle lol

je vous embrasse !

La courbe de la loose et autres états d’âme

chartgraph_module (8)

Nan mais vous avez vu cette dégaine !

Normalement J1 le 28 mars. J’en serais donc autour de J7 pour mon RV à béclère, Donc comme prévu un début de cycle TEC autour du 1er mai et un transfert autour du 15 mai… comme pour Elyah, peut-être un second bébé de février pour moi ? ça serait tellement chouette, mon coeur en palpite !

J’ai adoré ma première grossesse : les fruits et légumes d’été pour les premiers mois, quand mon estomac n’était pas très à l’aise, encore bien la patate à Noël et pas de chaleurs pour faire gonfler en fin de grossesse.

En ce moment mon moral est fluctuant. Je ne suis pas déprimée ou autre, peut-être est-ce seulement l’entrée dans ma quarantième année, une sorte de « mid-life crisis » ou alors le fait de faire un enfant « vieille » mais je pense beaucoup à ma mort, à la mort de mon mari, au futur. Je ne peux pas dire que j’ai peur de ma propre mort, après tout celui qui meurt est tranquille lui, mais j’ai par exemple la crainte qu’elle arrive trop tôt, peur de laisser les enfants seuls trop petits, ou alors peur de perdre mon mari comme ma mère a perdu mon père, de devoir annoncer aux enfants que papa ne reviendra pas… ouais je sais je ne suis pas gaie… mais je vais pousser le raisonnement un peu plus loin attendez…

A quoi ça sert de vivre ? en bonne biologiste que je suis, la vie se résume pour beaucoup à ses fonctions : on vit pour s’alimenter, être en bonne santé, se reproduire… être heureux ? Alors à quoi ça sert tout ça ? tout ce cirque ? toutes ces injonctions ? Avoir une maison, être à la mode, mince, blonde, irréprochable, réussir une carrière, posséder, posséder et posséder encore ? avoir deux enfants ! pas un seul le pauvre, mais pas 3 ou 4 ! Nous ne sommes pas des poules pondeuses ! Nous sacrifions tout au Dieu Argent, les centres commerciaux sont les cathédrales modernes, nous vivons pour beaucoup d’entre nous des vies de frustrés parce que si l’on s’y laisse prendre on passe sa vie à désirer plus d’argent en pensant qu’avec un peu plus de liquidités on sera plus heureux…

Parce qu’au final, c’est ça la vie non ? la quête du bonheur. Pourquoi vivre sinon pour chercher à être apaisé et heureux, à avoir la satisfaction d’avoir le ventre plein, de voir ses enfants pousser, d’apprendre chaque jour de nouvelles choses, de voir les fruits de son travail…

A mon humble avis (de « crypto-gauchiste » d’après mon mari que ça fait marrer, ne me demandez pas ce que celà signifie je n’en ai aucune idée, hormis le sens étymologique mais je ne vois pas vraiment) nous sommes conditionnés depuis des siècles, depuis la révolution je dirais par cette nouvelle « élite » constitué de commerçants et d’industriels (puisqu’avant ceux qui détenaient les privilèges tendaient à faire en sorte que le péquenot reste à sa place de péquenot) qui s’ingénient à nous faire croire que nous serons heureux en achetant ce qu’ils vendent.

Attention, je ne nie pas les progrès, je suis ravie d’avoir une machine qui lave le linge, un lave-vaisselle etc etc . L’homme a bien entendu beaucoup bénéficié des progrès engendrés par tout cela, il est hors de question de remettre tout en question, la médecine, l’éducation, le confort quotidien etc mais il est impossible de nier qu’on a, à partir d’un moment basculé vers l’excès, vers le ridicule, le gadget, l’obsolescence programmée, la surconsommation qui n’a pour but que d’enrichir ceux qui sont en haut de la pyramide.

Et après tout pourquoi pas me direz-vous ? si les gens y trouvent leur compte… oui pourquoi pas ! si nous n’étions pas en train de nous autodétruire à petit feu… je ne suis pas une écologiste acharnée, je ne m’inquiète pas outre mesure pour « la planète » ou « la vie » en général… la vie elle en a vu d’autres, entre les météorites, les méga-catastrophes, les extinctions de masse, la vie elle a croisé son lot de merdasses et elle s’en est tirée…

Non moi je suis bien plus prosaïque que ça ! Moi je souhaite juste que mes descendants puisse manger sans s’empoisonner, voir manger tout court, être en bonne santé, se reproduire, être heureux… on y revient, la boucle est bouclée : VIVRE en somme.

Je ne peux pas changer le monde. Je le sais. Mais depuis 2014 maintenant nous avons décidé de changer NOUS. Nous ne sommes pas parfaits, il n’est pas question de ne plus consommer du tout de se couper de la sociéte, mais de progresser un pas après l’autre et de changer le futur en éduquant nos enfants autrement pour qu’ils sachent reconnaitre ce qui est vraiment important. Nous voulons vivre avec la conscience tranquille, nous faisons ce qui nous semble bien, et je n’ai jamais été plus heureuse que je le suis maintenant, plus heureuse de ramasser un potimarron que j’ai fait pousser, plus que je ne l’ai jamais été en m’achetant je ne sais quel objet au centre commercial.

C’est ce qui fait mon bonheur alors pourquoi m’éreinter à autre chose ?

Bref, pour résumer, si Dieu/la nature/la chance le veut il me reste un paquet d’années devant moi et je compte bien en faire des années de bonheur à ma façon et pas à celle qu’on essaie de nous faire adopter. Donc mon plan pour les prochaines (j’espère !) décennies, c’est tout comme disait Mr Desproges

« Vivons heureux en attendant la mort ! »

Des bises et félicitations/merci si vous avez eu le courage de lire jusque là 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Le temps passe.

J’ai eu 39 ans hier.

ça m’a filé un choc ce matin en me disant que quand ma mère à moi avait 39 ans, moi j’avais déjà 15 ans.

Quand les Loulous auront 15 ans, moi j’en aurais 46 pour Elyah et 49 pour Solal (si je suis toujours là !)…

Au début ça m’a chagriné. Je me suis dit « les pauvres ! ils auront des parents vieux ! » et d’autant plus si BB3 se décide à venir agrandir la famille.

Et puis à peine quelques instants après je me suis dis qu’ils avaient de la chance : j’ai grandi, changé, je suis infiniment meilleure que je ne l’étais il y a 10 ans, plus stable, plus heureuse et du coup plus indulgente et plus aimante. Quelle maman j’aurais été s’ils étaient né plus tôt, aurais-je été comme ma mère, suffisamment immature pour leur faire payer mes souffrances ? certainement, je ne me leurre pas, je l’ai bien fait avec mon mari.

Ma mère elle s’est apaisée en vieillissant aussi, et j’ai entendu ses premières excuses quand j’avais 23 ans.

Alors voilà, je serais peut-être une vieille maman, mais hormis pour les artères, l’âge n’est qu’un chiffre, mais je serais surtout une maman apaisée, heureuse et libre de ses choix et je crois que c’est la plus belle chose que je pourrais faire pour eux.

Donc BB3, ne te fais pas trop attendre, mais n’ai pas peur, tu seras un petit dernier mais tu auras de loin la meilleure version de maman que je puisse être.

Comme prévu

chartgraph_module (7)

Fertilityfriend peine à me détecter une ovu avec la méthode habituelle, étant donné tous les jours de fièvre que j’ai enchainés avant l’ovu, mais en le paramétrant pour qu’il tienne compte en priorité des tests d’ovu, voilà ce qu’il me donne.

Je suis donc à priori à 3 dpo, le cheri, expert es ma poitrine me dit qu’il est d’accord, j’ai basculé en deuxième partie de cycle car mes seins ont commencé à gonfler.

Du coup pour mon anniv je ne serais qu’à 7dpo, donc pas de test+++ cadeau à espérer, mais je veux bien un cadeau en retard cette année, ça ne me dérange pas.

Et dans l’éventualité ou ça serait +++ (on peut rêver !) vous croyez que je devrais maintenir mon RV à béclère ou pas ? j’en serais à 22/23 dpo. Je pense que si je suis ++++ (mouhahahaha c’est beau de rêver) je ferais des PDS cette fois ci et si les taux évoluent bien, je crois que je m’épargnerais les 1000 bornes de bagnole parce que je ne suis pas sûre que ça soit bon en début de grossesse.

C’est beau de rêver non ? 😉

Vous avez toutes raisons

(Et un grand merci au passage !<3)

Je déconne à plein tube.

Je fais ma mauvaise tête, ma gamine gâtée par ses deux fiv positives du premier coup !

Bien sûr que ça peut marcher, deux blastos J6 de qualité maximum, ça nous fait encore certainement deux chances que ça marche ! oui on a perdu un blasto à la décongélation, mais c’est assez rare, alors il y a peu de chances que ça se reproduise.

Alors z’y va quoi ! secoue-toi mémé ! arrête de t’apitoyer sur ton sort.

Je suis pas au top de ma forme en ce moment, mon anniversaire dans 5 jours doit y jouer pour beaucoup… 39 piges putain ! la dernière ligne droite avant les 40… Toussa plus quelques décès d’anciens collègues et de membres de ma famille pas très propres, un documentaire de la BBC sur la mort, avec entre autres une petite séquence de thanatopraxie ou tu te dis « nan mais jamais je veux être un bout de viande froide qu’on pomponne comme ça, hors de question ! », donc tu te retrouves en plein milieu de la nuit à penser à tes obsèques, que définitivement tu veux qu’on te crâme pour que tu puisse ensuite aller fertiliser le jardin, qu’il est hors de question qu’on t’enferme dans une boite hermétique ou tu te dessécheras sans servir à rien ni a personne… etc etc… ces considérations là t’amenant rapidement à un « pitié pitié pas trop tôt, j’ai connu c’est bon, je ne veux pas faire ça aux gosses ! »…

Bref 😀

Ne vous inquiétez pas hein, ça ne cache rien de grave. Ca va passer.

DONC MERDE !

Pour le moment je suis vivante alors on va faire tout ce qu’on peut pour l’avoir ce bébé, et OUI ça peut encore marcher et ptet même que dans un an, quand j’aurais un nourrisson dans les bras, je me marrerais en lisant mes propres conneries d’aujourd’hui NA !

MERCI